Un réseau IT plus pertinent grâce à la tierce maintenance

Un réseau IT plus pertinent grâce à la tierce maintenance

Il n’y a pas si longtemps, le rythme d’innovation du matériel informatique était si rapide que les entreprises étaient obligées de remplacer leur infrastructure IT tous les trois à cinq ans. Cependant, grâce aux études approfondies des analystes de type Gartner ou Forrester, nous avons acquis une vision approfondie de nos infrastructures et nous savons que l’évolution des développements IT ne se font pas tous au même rythme. Par ailleurs l’augmentation des budgets pour la plupart des départements informatiques n’est, hélas ,qu’un doux rêve, et nous fait prendre conscience de la nécessité de briser le cycle de renouvellement effréné et forcé de nos équipements IT.

Au cours des dernières décennies les fabricants de matériel ont fortement influencé les marchés. Les organisations étaient convaincues de la nécessité de procéder à une mise à niveau de leur infrastructure IT en fonction des cycles dictés par le fabricant d’équipement d’origine. Beaucoup ont choisi de mettre à niveau tout leur réseau à la fois afin d’éviter les problèmes de compatibilité, les goulets d’étranglement et les contrats de fin de maintenance. Cela semble logique, et pendant un certain temps, cela l’a été peut-être. Nous avions tendance à considérer nos infrastructures informatiques comme des entités fermées, indivisibles et uniformes. Par conséquent, nos solutions VoIP, nos centres de données, nos systèmes de sécurité et les équipements de routage et de commutation entre nos réseaux étaient tous soumis au même cycle de mise à niveau.

Les contrats des fabricants laissaient peu de choix aux clients sur les échéances de mises à niveau qu’il était nécessaire d’effectuer.

Différenciation du cycle de vie

Les études de plus en plus détaillées des analystes IT tels que Gartner et Forrester nous ont permis de comprendre que tout ne nécessite pas un remplacement simultané. L’équipement LAN derrière le pare-feu se modernise à un rythme différent de celui des équipements de sécurité ou de solutions VoIP.

Nous pouvons avoir besoin d’un pare-feu avec une plus grande capacité, mais devons-nous remplacer immédiatement tous nos routeurs et commutateurs? Lorsque nous différencions les cycles de vie des différentes parties de nos réseaux nous réduisons nos coûts et gagnons en efficacité.

Des innovations ciblées

Afin de permettre aux sociétés d’identifier quelle partie de leur réseau doit être mis à niveau et quels éléments il est important de conserver, l’entreprise se doit d’adopter des développements hybrides. Une telle approche est possible grâce à la montée en puissance de la maintenance tierce (Third Party Maintenance -TPM). qui fournit le support et la maintenance des équipements qui ne sont plus sous la garantie constructeur. L’émergence de l’industrie TPM donne aux entreprises la possibilité de parvenir finalement à une infrastructure informatique hybride plus efficace, qui non seulement permet d’économiser des coûts d’investissement, mais contribue également à maintenir des équipements opérationnels plus longtemps.

Cette tierce maintenance permet aux sociétés d’être libérées des cycles de mise à niveau imposés par les constructeurs. Le pouvoir décisionnel revient au client qui connaît le mieux ses besoins de fonctionnement. Bien sûr, Il y a toujours des parties du réseau qui nécessiteront une mise à niveau, mais désormais il est possible d’identifier ces pièces plus précisément en raison des informations mises à notre disposition. Un partenaire TPM n’a pas les mêmes intérêts que le fabricant de matériel et n’a pas besoin d’atteindre des résultats de vente liés à un nouveau commutateur, un routeur ou un serveur. Le partenaire TPM est en mesure de nous accompagner de manière objective et peut non seulement nous aider à maintenir des réseaux simples, mais aussi nous conseiller en ce qui concerne l’innovation de systèmes complexes. Ainsi, le TPM redonne aux entreprises le contrôle sur la mise à niveau de leur infrastructure IT.

Avec qui travailler?

En plus d’être techniquement capable, le partenaire choisi doit avoir une forte capacité logistique. Lorsqu’une partie du réseau nécessite un remplacement, il est nécessaire que l’intervention se produise immédiatement, sans délai d’interruption pour l’organisation. Cela implique que le partenaire sache gérer de gros volumes de pièces détachées, ait une couverture nationale ou internationale suffisante avec un réseau de FSL (Forward Stocking Location) robuste et avoir les licences d’importation et d’exportation nécessaires pour des interventions partout dans le monde.

L’innovation hybride sera toujours une priorité. Pour cette raison, il est extrêmement important de différencier nos réseaux et de les diviser en plusieurs parties, en fonction de leurs différentes priorités. Notre budget est limité. Grâce à cette approche, nous aurons la compréhension nécessaire pour identifier plus précisément les innovations de produits qui bénéficient directement à nos entreprises et quels produits ne peuvent que nous permettre de fonctionner pendant quelques années. Lorsque les entreprises finiront par comprendre cela, elles pourront faire face aux développements rapides de l’informatique. Par conséquent, lorsque les cabinets d’analystes tels que Gartner et Forrester notent qu’il existe des avantages considérables pour la maintenance tierce et les solutions informatiques hybrides, il devient nécessaire de visualiser l’évolution de ce marché à grande échelle .